4 Décembre 2014

Satellite

Un satellite innovant en bande Ka

Le développement de la composante spatiale du projet Athena-Fidus, confié au CNES et à l'ASI, a été effectué par un consortium industriel composé de Thales Alenia Space et de Telespazio.

Le projet Athena-Fidus comprend :

  • un satellite de 3 080 kg et 5 kW,
  • un segment sol de contrôle satellite composé, d'une part, de deux stations de 9,3 mètres en bande Ka installées sur les sites militaires de Favières et France Sud et, d'autre part, de centres de contrôle situés sur les sites de Maisons-Laffitte et Favières,
  • un service de lancement confié à Arianespace et basé sur un lancement double Ariane 5 ECA et effectué en février 2014,
  • une mise à poste et une recette en vol réalisées depuis les sites industriels de Cannes (Thales Alenia Space) et Fucino (Telespazio).

Le satellite utilise des technologies en bande Ka militaire et civile duales, développées par les agences spatiales pour des applications commerciales ou gouvernementales. Le bénéfice pour la mission militaire est important du fait de la proximité des bandes de fréquence (Ka commerciale de 19,7 à 20,2 GHz espace vers Terre et de 29,5 à 30 GHz Terre vers espace, et Ka militaire de 20,2 à 21,2 GHz espace vers Terre et 30 à 31 GHz Terre vers espace), ce qui permet de réutiliser quasiment directement les développements réalisés par les agences spatiales.

La dynamique du monde commercial visant des marchés conséquents a été le porteur des principales innovations et développements aussi bien système, bord ou sol. Cette dynamique a été soutenue par un effort important des agences spatiales (programmes Artes de l'ESA, programme national Agora du CNES). Même si les technologies bord nécessaires pour l'utilisation d'une nouvelle bande de fréquence (réflecteur, sources, équipements radiofréquences, etc.) ont constitué une part très importante de ces développements réutilisés pour les applications militaires, ce ne sont pas les seuls.

Les concepts systèmes (architecture, techniques de transmission par modulation et codage adaptatives compatibles avec les atténuations en bande Ka, modèles de dimensionnement) ont été élaborés pour les usages commerciaux puis utilisés pour le meilleur dimensionnement de l'application militaire.

Le satellite Athena-Fidus

Préparation du satellite Athena Fidus au centre spatial guyanais avant son lancement - © CNES/ESA/Arianespace/Optique Vidéo CSG, 2014
Le satellite Athena-Fidus est constitué de deux charges utiles française en bande Ka et italienne en bande Ka et EHF. Ce satellite de 3 080 kg au lancement est basé sur une plateforme Spacebus 4 000 B2 très compacte de Thales Alenia Space ayant déjà volé à trois reprises.

Les charges utiles française et italienne offrent 23 répéteurs large bande en bande Ka et EHF et 12 couvertures différentes : des couvertures métropolitaines nationales, des couvertures mobiles (sous la forme d'un module d'antenne innovant, offrant de remarquables performances radiofréquence dans un encombrement réduit), une couverture globale.

Construit pour une durée de vie de 15 ans en orbite géostationnaire, la plateforme comporte des panneaux solaires en AsGa, des batteries Li Ion, et utilise une propulsion chimique classique. Son design est compatible d'un arc orbital de 23,7° Est à 49° Est couvrant l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient. Le lien commande/contrôle du satellite est protégé.